Etiquettes Film transfert thermique Imprimantes industrielles
Logiciels d'étiquetage Applicateurs temps réel
Lecteurs industriels
 Vous êtes ici : Cahiers>L'impression Le 11/12/2017
 Accueil
Présentation
Nos engagements
Contactez-nous
Votre avis
Votre compte
 Boutique
Imprimante thermique
Étiquettes
Films transfert
Imprimante badge
Ruban pour badgeuse
Badge - carte PVC
Imprimante matricielle
Applicateurs
Packs solutions
Distributeurs
Réenrouleurs
Lecteurs code barres
Terminaux & PDA
Logiciels
Votre palette
 Cahiers
Les étiquettes
Le film thermique
L'impression
Le code barre
La traçabilité
Impression de badge 
 Outils
Développement
Démo et utilitaires
Drivers et manuels
 Liens
Liens du métier
Liens utiles
Ajouter votre site
Recommander ce site
 Plans du site
 

1. Introduction        

Les badges ont pris une part importante dans notre vie quotidienne ; cartes de crédit, cartes de membres, badges d’identification des employés etc. La standardisation (taille 86x54 mm – norme ISO) et la durabilité ont permis d’étendre les cartes vers de nombreuses applications. 

Les imprimantes cartes offrent la possibilité de créer des badges sur mesure (conçues en fonction de l’application) de les adapter aux besoins des clients et de les personnaliser en temps réel.

Etroitement intégré avec les systèmes de capture d’image (appareils-photo numériques, scanner etc.) et les systèmes de base de données, l’imprimante devient alors le point de livraison (des cartes) d’un système fortement intégré, connectant ainsi rapidement le client ou le détendeur de la carte à système informatique ou au système de publication. 
Le processus d’impression est rapide (quelques secondes par carte), il produit et personnalise en temps réel. 

Les cartes plastiques (PVC), peut-être imprimée avec n’importe quelle combinaison de dessin, modèle, graphiques, texte, photographie numériques, code à barres, logos etc. limitée seulement par l’imagination du créateur. Elles sont disponibles sans ou avec plusieurs technologies (puce, piste magnétique…). 
L’impression des cartes a remplacé des méthodes plus anciennes et a intégrée un processus moderne et rapide, favorisant ainsi la gestion du personnel, de la clientèle et bien applications pour votre entreprise. 

2. Carte d'identification avec photo            


L’impression des photos, sur les cartes, sont généralement produites en utilisant soit un film traditionnel ou par impression digital. Le procédé le plus ancien, pour produire les cartes d’identification, est un processus multipas (plusieurs étape pour créer la carte). 

Prenez une photo de la personne coupez et équilibrez l’image pour l’adapter sur la carte. Imprimez séparément l’information, de l’identification de la personne sur une partie de la carte ou de papier. Stratifiez l’image et la carte ensemble. Voilà l’ancienne méthode longue et fastidieuse. 

Ce processus a été largement répandu dans diverses applications ; cartes d’étudiant, badges d’accès pour les employés, cartes d’adhésion dans les clubs etc. Mais les cartes produites avec cette méthode sont facilement contrefaites et produire des cartes plus sécurisées, avec cette technologie peut être long. 
L’impression de cartes est un processus dans lequel le texte, les graphiques et les images sont physiquement imprimés sur une carte à partir d’un système informatique sans que l’utilisateur ne puisse s’interposer.
Ces cartes sont habituellement de la même taille que les cartes de crédit, (suivant la norme ISO) et faites à partir d’un plastique appelé le chlorure polyvinylique autrement connu sous le nom de PVC. Ces cartes en plastiques peuvent êtres imprimées en monochrome, en couleur, couvrant la surface totale ou partiellement ainsi que recto verso.

Exemple :

Carte digitale de contrôle d’accès avec photo, hologramme et empreinte digital

Carte digital de contrôle d’accès avec enregistrement du nombre de passage, photo personnel et puce électronique Carte d’adhésion à un club, avec photo d’identification, numéro d’adhérent et code à barre.

3. Avantage de l'impression sur carte             


Qualité d’image 

La qualité d'image des cartes en plastique produites avec la technologie d'impression numérique est de loin supérieure à ceux produites par la méthode manuelle traditionnelle décrite ci-dessus. Les cartes sont de meilleures qualités en effet les images numériques, à partir de photo, sont plus pointues et peuvent être éditées avec la même qualité de couleur. Le placement de divers éléments graphiques sur la carte est plus simple, plus précis (pour répondre à une charte graphique) et le texte est plus clair et plus lisible.

Flexibilité

Les imprimantes carte peuvent imprimer du texte, des schémas, et des images photographiques. Elles peuvent également coder les bandes magnétiques et fournir les stations de programmation pour les puces électronique. Les logiciel de conception de cartes offrent aux utilisateurs la flexibilité de changer la conceptions, d’enregistrer et d'accéder à de multiple options, de créer les champs variables (textes, date, compteur…) et d’accéder à des base de données pour stocker des images, des informations, facilitant ainsi la production en grande série.

Sécurité

Les imprimantes carte peuvent également appliquer divers types de matériaux de protection sur les cartes afin de rendre les cartes plus résistantes aux manipulations et aux détériorations. Ces matériaux de protection comprenant des recouvrements d'hologramme, ils rendent les cartes plus sécurisées ne pouvant pas être facilement reproduits ou contrefaits.

Durée de vie

Les matériaux de protection pour carte PVC, tels que des vernis de recouvrement, les patches d'overlaminate (overlay) et les films sécurisés, fournissent divers niveaux de longévité en rendant les cartes résistantes à l'abrasion, l'exposition aux UV, aux dommages de l'eau, et à l'exposition aux produits chimiques liquides.

Coût 

L'impression des cartes en PVC à l'aide d'une imprimante de carte (type Eltron, Datacard) a considérablement fait baissé les frais intrinsèques et de ce faite le coût de production. En effet, ces nouveaux modes d’impression permettent de produire plus rapidement, de plus grandes quantités. La standardisation des cartes (norme ISO) a fait baisser le coût unitaire des cartes.

Convenance

L'impression de vos propres cartes en plastique vous offre la possibilité de produire des cartes à la demande, quand et où vous le désirez. Avec votre imprimante vous pourrez aussi, très facilement et très rapidement, modifier le contenu de la carte.
Le principe de fonctionnement des imprimantes matricielles repose sur de petites aiguilles qui viennent frapper un cylindre sur lequel est placé le support d’impression (étiquette). L’encrage est assuré par un ruban positionné entre les aiguille et le document.

Le ruban encreur est déroulé à plusieurs reprises et doit être remplacé lorsque la densité d’encre est insuffisante.

 

4. Principe de fonctionnement             

 

Toutes les imprimantes de carte Eltron offrent les mêmes technologies impression ; sublimation de colorant et/ou impression transfert thermique. Les deux techniques impliquent de chauffer un ruban pendant qu'il passe sous une tête d'impression thermique. La différence est entre les deux technologies, est que le thermique transfert la chaleur vers le ruban et ainsi transfert l'encre sur la carte en plastique, alors que la sublimation transfert la chaleur directement sur la carte, qui procède des propriétés chimiques transformant l'encre en état gazeux qui s’imprègne alors sur la carte en plastique.


Le ruban utilisé pour l'impression de sublimation de colorant ou couleur est divisé en trois parties, séparées par les couleurs jaune, magenta, et cyan (voir le
schéma 1). Cette configuration est désignée sous le nom de YMC.



schéma 1

Ces trois couleurs sont les couleurs primaires utilisées dans le monde de l'impression. Elles sont utilisées pour produire toutes les autres couleurs comprenant le noir. Le colorant du ruban est appliqué sur la carte en plastique par l'intermédiaire d'une opération à multi-passage. Ceci signifie que la carte passera sous la tête d'impression une fois pour chacun des trois panneaux colorés de ruban - appliquant chaque couleur séparément.

La sublimation de colorant est également désignée sous le nom de diffusion de colorant. Quand le colorant, sur le ruban, est chauffé par la tête d'impression il est transformé en gaz solide et répandu sur la carte en plastique (la carte est particulièrement enduite pour absorber le colorant de couleur). Plus les éléments dans la tête d'impression sont chauds, et mieux le colorant sera transformé en gaz et absorbé par la carte en plastique. À 300 dpi, la qualité d'image et les tonalités produits par l’imprimante, surpassent la plupart des imprimantes laser ou imprimantes jet d'encre, avec des résolutions plus élevées. L'avantage de la sublimation de colorant est d’offrir des millions de couleurs différentes. Les couleurs résultent d'une combinaison des panneaux sur le ruban. En combinant ces couleurs et en changeant l'intensité de la chaleur, cela fournis diverses nuances pour chaque couleur, ainsi votre sélection des couleurs est pratiquement illimité.

Le transfert thermique diffère de la sublimation de colorant du fait que le transfert thermique emploie l'encre plutôt que le colorant. La sublimation de colorant et l'encre thermique (s’apparente parfois à la résine) peuvent être combinées dans un ruban (voir le schéma 2). Ce ruban désigné sous le nom d'un ruban YMCK. La lettre "K" est l'indicateur pour la couleur noir dans l'industrie de l'imprimerie.

schéma 2

 

Pourquoi avez-vous besoin d'un panneau noir séparé, lorsque vous pouvez créer le noir en mélangeant les trois couleurs de base de YMC ensemble ?

La réponse à cette question est simple. Quand le noir est créé en mélangeant les couleurs YMC, c’est en faite "du noir composé." Ce noir composé, semble boueux ou a une teinte grisâtre lorsqu’on le compare au noir réalisé en transfert thermique (TT ou résine). Il n'est pas recommandé, pour imprimer des codes à barres, de créer un noir composé à partir des trois couleurs ; En effet l’ensemble ne produit pas les bords pointus et précis que beaucoup de lecteurs exigent (invisible à l'oeil nu mais peut être observé sous le rapport optique), pour une bonne lisibilité. Le noir composé est également invisible aux modules de balayage IRS puisqu'il n'y a aucun carbone dans le colorant. Puisque vous ne pouvez pas connaître quel type de module de balayage sera employé, la règle est d’utiliser toujours le noir en transfert thermique (résine) pour imprimer des codes à barres. Toutes les imprimantes Eltron sont capables d’imprimer en monochrome en utilisant un ruban de couleur simple. Ces rubans sont moins chers que ceux en couleurs. Le ruban monochrome le plus généralement utilisé est "noir" mais il est disponible en plusieurs autres couleurs ; Rouge, vert, et bleu.


Les rubans de sublimation de colorant sont conseillés lorsque vous imprimez des images ou photos, puisqu'elles peuvent produire d’avantages de nuances de gris. Une image en noir, à partir de résine, emploie normalement une balance grise (le gris fait parti d'une combinaison de Pixel qui limite le nombre de nuances), produisant un rendue plus brut à l'image. Les rubans transfert thermiques (résine) devraient être employés pour imprimer le texte, les codes à barres ou les logos simples. Les rubans monochromes noirs sont représentés par la lettre "K" suivie d'un "r ou d'un d" minuscule, (Kr ou Kd). Le "r" indique un ruban thermique de transfert avec l'encre de résine. Le "d" indique un ruban de sublimation de colorant.

 

5. Encodage de la bande magnétique             

 

Les bandes magnétiques existent depuis le début des années 70. Elles ont été employées, d’abord, sur le papier et sur les films pour les cartes d'identification aussi bien que les cartes de crédit. La technologie de la bande magnétique est largement répandue dans le monde entier et reste la technologie dominante aux Etats-Unis pour le traitement transactionnel et le contrôle d'accès. D'autres technologies telles que des codes à barres pdf et les cartes à puce occupent maintenant une partie du marché des bandes magnétique puisqu'elles peuvent tenir plus d'information.

Définition des termes pour l’encodage des bandes magnétique :

Coercivity 

La technique utilisée pour créer un champ magnétique doit affecter des données codées sur une bande magnétique. Le coercivity est mesuré en oersteds (Oe)ou kiloampère par mètre. Le coercivity est la mesure montrant à quel point il est difficile de coder une information dans une bande magnétique. Elle exprime la résistance à l’effacement du codage sur une piste, donc un critère de fiabilité et de pérennité des cartes en exploitation

HiCo

Abréviation de coercivité élevé (High Coercivity). Les bandes magnétiques HiCo fournissent le niveau le plus élevé de résistance aux dommages par les champs magnétiques parasites. Il est plus difficile de les coder que les bandes magnétiques de loCo car le codage exige plus de puissance. Les cartes à bande magnétiques HiCo sont légèrement plus chères pour cette raison.

LoCo

Abréviation pour coercivité faible (Low coercivity). Plus facile à coder et légèrement moins cher que les cartes avec bande magnétique HiCo. Le choix du type de bande magnétique à adopter, dépend de la façon dont la carte doit être employée. La bande magnétique sera-t-elle employée quotidiennement, une fois par mois, ou juste occasionnellment ? Le diagramme ci-dessous montre certaines applications où les bandes magnétiques sont employées et quelle bande est préconisée pour cette application.

Applications et utilisation fréquentes des bandes magnétiques

 

Application LoCo HiCo Utilisation
Contrôle d’accès Journalière
Cartes de fidélité Clients   Hebdomadaire
Carte de membre   Hebdomadaire/Mensuelle
Temps et assistance   Journalière
Retrait/dépôt d’argent International Etats Unis Hebdomadaire/Mensuelle
Permis de conduire  

Occasionnelle, mais HiCo est demandé dans la plupart des états

La manière la plus facile de déterminer visuellement si une bande sur une carte est HiCo ou LoCo est par la couleur. Les bandes HiCo sont noires et les bandes LoCo sont brunes. Les lecteurs de bande magnétiques sont équipés pour lire les deux types.

 

6. Carte à puce             

Il y a une grande variété de cartes à puce avec et sans contact qui sont utilisées. Les termes "carte à puce avec mémoire, carte d'IC, et carte à puce" tous se rapportent au même type de carte. Les cartes à puce possède une partie qui peut être programmé. Les cartes à puce peuvent stocker 100 fois plus d'information qu'une bande magnétique et elles peuvent être reprogrammées pour ajouter, supprimer ou modifier des données.

Les cartes à puce ont été inventées en Europe dans les années 70 et étaient utilisées dans une grande partie de l’Europe de l'ouest par les cartes 80s. Les cartes à puce sont une manière facile et peu coûteuse pour que les entreprises européennes fassent la vérification off-line des transactions. La vérification off-line est préférée car le coût de télécommunications dans l'ensemble de l'Europe est élevé. Les Etats-Unis ont été lents pour mettre en application les cartes à puce car cela exigait le remplacement de leur lecteur magnétique, largement répandue, par des lecteurs de cartes à puce. Le coût d'obtention des lecteurs de bandes magnétiques « en ligne », par l'intermédiaire des télécommunications, est relativement peu coûteux aux Etats-Unis en comparaison avec le reste du monde.


 

Le deuxième type de carte à puce contient un microprocesseur et aussi une mémoire. Ces cartes peuvent stocker des quantités massives d'informations, car le microprocesseur permet à la carte de posséder un contrôle des informations stockées.

Les deux types de puce peuvent s’adresser à des imprimantes de carte Eltron puisqu'elles offrent toutes en option l’encodeur de puce (sauf gamme P200). La carte est introduite dans l'imprimante, puis elle passe sous la station de contact pour envoyer les signaux du programme externe qui va coder la puce.

Les cartes à puce sans contact utilisent diverses technologies comme le RFID pour écrire et lire. Beaucoup d'imprimantes à carte impriment sur ces genres de cartes à puce. Le codage ou la programmation des dispositifs électroniques sur ces cartes est réalisé par un dispositif de codage ou de programmation externe. Les encodeurs de carte à puce sans contact, intégrés dans l'imprimante, deviennent de plus en plus fréquents.

 

7. Longévité et sécurité des cartes             

 

Divers types de matériaux sont employés pour protéger les cartes en plastique contre l'abrasion, les usages fréquents, les altérations, et duplications. Les vernis de recouvrement sont les matières les plus employées pour augmenter la longévité et la sécurité de carte. Elles incluent la résistance à l'abrasion (telle que passer la carte dans un sabot ou un lecteur de code à barres magnétique), la protection contre l'effacement d'image (une fois exposées à la lumière du soleil) et la résistance aux dommages (une fois immergées dans l'eau ou exposées aux produits chimiques). Un autre facteur très important est la résistance aux violes, au changement, et/ou à la contrefaçon. Avec l'utilisation de ces matériaux protecteurs tels que les vernis ou les hologrammes, la sécurité des cartes est grandement améliorée. La sécurité d’une carte signifie que la carte peut être vérifiée pour assurer l'authenticité. Les techniques incluent l'application des matériaux de vernis ou d'overlaminate de recouvrement avec des images d'hologramme. L'utilisation de ces matériaux pour les cartes rend la réplique pratiquement impossible. 

Matériaux Durée de vie Longévité Sécurité
Vernis de Recouvrement Jusqu’à 2 ans Minimum  
Vernis de recouvrement avec l'hologramme Jusqu’à 2 ans Minimum Visuelle
Pièce rapportée En stratifié Claire Jusqu’à 5 ans Maximum  
Patch en stratifié avec l'hologramme Jusqu’à 5 ans Maximum Visuelle

 

 

Les vernis de recouvrement assurent la protection des cartes, mais ils ont une durée de vie beaucoup plus courte que les patchs en stratifié - et offrent une sécurité très faible (excepté quelques vernis d'hologramme). Les vernis ne recouvrent pas l’intégralité de la surface de la carte car ils ont des trous minuscules et multiples sur la surface. Ceci abîme l'image plus rapidement, favorise sa détérioration avec les UV, ou l'usage fréquent. L'espérance de vie d'une carte en plastique est jusqu'à 2 ans. Les patchs en stratifié offrent une meilleure protection que le vernis (overlay), pour la sécurité et l'espérance de vie. Un patch est, comme son nom l’indique, une pièce rapportée en polyester qui est appliquée à la surface de la carte après impression. Les patchs en stratifié sont appliquées par l'intermédiaire d'une station de stratification avec roulement à chaud. L'espérance de vie d'une carte en plastique avec un patch en stratifié est jusqu'à sept ans.

 

 

7. Pour bien choisir son imprimante à carte             

 

Voici quelques question pour bien choisir son imprimante à carte

 

Voulez-vous imprimer des cartes en couleur ou monochrome ?
Avez-vous besoins d’imprimer en recto et verso ?
Avez-vous besoin d’encoder une bande magnétique et ou une puce ? 
Combien de cartes devrez-vous imprimer par an?
Souhaitez vous une sécurité visuelle? type hologramme
Quelle doit être la durée de vie de vos cartes ?

 

 

 

Glossaire "Autour du badge" 

 

Cartes de Contrôle d'accès : 
Les cartes d’accès en PVC, sont habituellement liées aux cartes avec bande magnétique et de proximité (type sans contact).

Code à barre : 
Un code à barres, souvent appelé " code barres ", représente la codification graphique d'une information. Variant selon les algorithmes de codage, cette codification est optimisée selon les besoins pour encoder du texte, des chiffres, des caractères de ponctuation ou encore une combinaison de ses derniers.

Image numérique
Image qui a été capturé par un appareil numérique ou qui a été numérisé par un scanner. 

Sublimation et coloration
C’est une méthode de formation image pour transférer des quantités commandées de colorant sur le ruban de l'imprimante sur une carte en plastique. La qualité d’impression de la photographie dépend de la résolution de la tête d'impression (dpi 300), et de la qualité du fichier natif.

Codage
Processus électronique d'écriture" des informations sur les bandes magnétiques ou les puces.

Police
Un jeu de caractères (alphabet et numéros) d'une conception et d'une taille indiquées.

Hologramme
Un photographique unique imprimée et fournissant une effet tridimensionnel sur une surface plate. Des hologrammes ne peuvent pas être facilement copiés et sont employés généralement pour la sécurité et les applications ou l’esthétiques sur des cartes est un facteurs déterminant.

Système de Capture d'Image
Un système matériel et logiciel pour obtenir et sauver des données personnelles et des images photographiques.

Stratification

Processus combinant le matériel de stratification et le matériel de pression en utilisant le temps, la chaleur et la pression. Les patchs en stratifié utilisés dans les imprimantes cartes viennent sur des roulements, avec et sans « carriers/liners ».

Machine Lisible

Codes ou caractères qui peuvent être lus par les machines.

Bande magnétique
Matériel magnétique, qui appliqué comme bande sur la surface d'une carte, peut être lu et encoder.

Carte mémoire
Connu comme carte synchrone, elle comporte 256 bits ou mémoire et 32 bytes appropriés pour l'usage en tant qu'une carte classique ou carte d'identification.

Carte Microprocesseur
Type de carte à puce, également connu sous le nom de carte asynchrone. Les dispositifs possède une mémoire allant de 1 kilo-octet à 64 K bytes et conviennent aux applications de types confidentielles, à l'identification, à la marque, à la bourse électronique…

Vernis de Recouvrement
Une couche transparente mince appliquée (à l'aide de la tête d'impression) sur les cartes pour résister aux rayures, à l’abrasion et à l'exposition au rayonnement des UV.

Résolution
Dimension du plus petit élément d'une image qui peut être imprimée. Habituellement indiqué comme point-par-pouce (dpi – dot per inch).

Carte de Prox
Abréviation pour la carte de proximité ; une forme de carte à puce sans contact utilisée pour des applications de contrôle d'accès. Enfoncé dans la carte, c’est un enroulement métallique d'antenne, qui lui permet de communiquer avec une antenne externe. Elles sont désignées également sous le nom des cartes sans contact.

PVC
Chlorure Polyvinylique. La matière primaire employée pour les cartes en plastique typiques.

Carte à puce sans et avec contact
Carte en plastique avec une puce incorporée, qui peut être utilisée pour stocker des informations.

Impression Thermique
Processus pour créer une image sur une carte en plastique à l'aide d'une tête d'impression thermique.

Tête d'Impression Thermique
Dispositif électronique qui emploie la chaleur pour transférer une image à partir d'un ruban spécial sur la surface d'une carte en plastique.

YMC
Jaunes, magenta, et cyan sont les couleurs primaires d'impression pour des cartes. Les trois couleurs sont combinées en degrés variables pour faire un plein éventail couleurs. YMCKO est identique avec le YMC à la différence qu’il y a le noir (k) et l’overlay (o).

 


Toutes les sociétés et noms de marque cités sont des marques déposées ou des marques enregistrées par leur propriétaire.

celine outlet store hermes-kelly-bag-vs-birkin-bag Replica-store-chloe-handbags-wallet-fake Replica outlet wholesale wallet belt louis vuitton discount-yves-saint-laurent-crossbody-bags Replica sale hermes kelly handbags the best Replica-store-celine-handbags-trapeze-wholesale celine luggage bag uk celine handbags sale 2015 yves saint laurent women crossbody purses replica sale Yves saint laurent replica sale fake women wallet mulberry uk prada cheap Yves saint laurent outlet online 2015 women clutch Women bags outlet store official yves saint laurent celine uk designer-prada-sunglasses Fake replica online chloe women wallet Outlet online heels shoes fake christian louboutin